06-45-79-82-00

Conseil du mois/ Janvier 2014 = La construction du modèle du monde

« Si ce que tu traverses te sembles difficile, pense à tout ce que tu as déjà traversé dans le positif comme dans le négatif. »

La construction du modèle du monde =

Chaque individu est unique, car il possède une carte du monde différente des autres, il dispose d’une manière bien particulière de se représenter la réalité . Lors de mon parcours de sportif de haut niveau, de chef d’entreprise et de coach je l’ai appris à mes dépends. J’ai payé le prix sous toutes ses formes dans mes erreurs,  j’ai beaucoup appris aussi lors de mes nombreux voyages. Riche de toutes ces expériences de vie, j’ai décidé de me remettre en question. Aprés les titres sportifs obtenus sur le ring , mon défi a été de me former à divers techniques de développement personnel ces derniéres années pour consolider mes expériences.
Comment faisons nous pour construire cette carte qui nous est si personnelle ?
Cette carte du monde est façonnée par les informations captées du monde extérieur avec nos cinq sens et qui vont passer à travers trois filtres et trois mécanismes linguistiques.
Les trois catégories de filtres =
Les filtres neurologiques : ce que nous captons du monde extérieur dépend du fonctionnement de nos organes sensoriels et de notre système nerveux.
Les filtres socioculturels : la culture de notre groupe d’appartenance contribue grandement à façonner notre vision du monde.
Les filtres individuels et personnels : notre éducation, l’influence des figures parentales, les expériences de notre enfance et de notre vie d’adulte influencent notre manière de concevoir notre place dans le monde, notre valeur personnelle ainsi que celle des autres.

Les trois mécanismes linguistiques =

L’Omission : ce processus permet de limiter la perception des stimuli internes et externes. La sélection de certains stimuli nous évite d’être submergés d’informations.
La Généralisation : ce processus nous permet d’étendre nos apprentissages dans un contexte précis à une catégorie plus large de situations et de prédire ainsi l’issue des situations similaires à venir. C’est aussi un processus d’apprentissage.
La Distorsion : ce processus nous permet de nous représenter les aspects d’un événement autrement qu’ils ne le sont. Ce qui est dans certains cas un avantage (processus de créativité) ou dans d’autres un inconvénient (biais de la pensée avec souffrance ou délire).

Bien à vous !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez mes conseils !
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement
tous mes conseils et actus :
ENVOYER

Recevez toutes mes actus !

Inscrivez-vous pour recevoir mes conseils gratuitement :
ENVOYER